Téhéran réagit contre les propos interventionnistes de Washington

Téhéran, 21 mai, IRNA- Le ministère iranien des Affaires étrangères a réagit fermement aux propos sans valeur du secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, qui appelle au rétablissement de sanctions sévères contre l’Iran.

« Le régime américain qui piétine toutes les obligations politiques, juridiques et internationales n'est pas en mesure de conditionner un grand pays comme l'Iran », selon la déclaration du ministère iranien des Affaires étrangères, publié lundi soir.

Selon cette déclaration, tous les malheurs de la région de l’Irak à la Syrie en passant du Liban, de la Palestine, du Yémen et de l’Afghanistan, sont les conséquences des interventions des Etats-Unis car ils n’ont pas le droit de définir les politiques de l’Iran.

«En rejetant toutes les accusations soulevées dans la soi-disant nouvelle stratégie des Etats-Unis, l'Iran considère les remarques grossières de Mike Pompeo comme une ingérence flagrante dans ses propres affaires intérieures», indique le communiqué.

«Les déclarations peu recommandables, injurieuses et insultantes de Pompeo et ses fausses étiquettes contre la nation noble et civilisée d'Iran indiquent l'impuissance des autorités américaines face à la nation iranienne et leurs efforts futiles pour detourner l'opinion publique mondiale de leurs actes illégaux et des violations des obligations de ce pays dans le cadre du Plan d'Action Global Commun (PAGC) et de la résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU».

«Les remarques de Pompeo ont montré une fois de plus des lacunes d'information, un manque de clairvoyance et une confusion dans le processus de prise de décision aux Etats-Unis et ont montré que les éléments bellicistes et extrémistes ne connaissent pas l'histoire », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans son communiqué.

Malgré l'opposition de presque tous les pays du monde à l'exception de quelques régimes rabaissés, le régime américain a piétiné toutes ses obligations politiques, juridiques et internationales et il n'est donc pas en mesure de fixer les conditions pour un pays aussi grand que l'Iran qui a respecté tous ses engagements, indique le communiqué.

Les États-Unis devraient savoir que les conséquences de leurs violations de la loi et des obligations ne lui conféreront aucun droit et que ses conséquences incombent aux dirigeants de ce pays et à leurs soutiens internes et externes corrompus et liés à la mafia.

Selon cette déclaration, soutenir le terrorisme, en particulier le terrorisme d'Etat est une caractéristique des Etats-Unis. Aucun doute que des groupes terroristes tels qu'Al-Qaïda, Daech, etc, et d'autres groupes terroristes Takfiri qui vivent par l'argent et le capital du peuple américain et par le soutien de certains régimes inefficaces de la région seront vaincus et l'administration américaine et ses alliés seront déshonorés.

Les parrains d'Al-Qaïda, de Daech et des centaines d'autres groupes terroristes qui ont mis en danger la paix et la sécurité mondiales ne sont pas en mesure d'atteindre la nature des mesures stabilisatrices et antiterroristes de l'Iran.

La République islamique d'Iran qui a vu le jour grâce à la Révolution islamique du peuple iranien, a résisté et a surmonté tous les complots sinistres des Etats-Unis pendant quatre décennies mais continuera de le faire à l'avenir.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a recommandé aux dirigeants américains, en particulier à son secrétaire d'Etat de tirer les leçons des politiques adoptées par ce pays envers la nation iranienne et de mettre fin à leurs politiques controversées visant à diviser le peuple et le système républicain islamique afin d'empêcher d'être déshonoré plus devant l'opinion publique mondiale.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**